Cem Cinar, son directeur artistique, a démarré chez Y/Project comme directeur commercial, ce qui est un très bon indicateur de sa propension à s’investir dans des aventures créatives alternatives et prometteuses.

Photo Mathieu Rainaud

Il est toujours passionnant de voir éclore une marque originale et éclectique, née d’une toute petite équipe pleine d’ambitions. Rouge Margaux a été lancée il y a un an, et Cem Cinar, formé au stylisme à l’Artez Institute of the Arts aux Pays Bas et diplômé à ESMOD Paris, pose ici les fondations de ses collections futures. « Des classiques sublimés, retravaillés, dévoyés ».

Photo Mathieu Rainaud

Il propose une garde-robe complète, pour le jour, le soir, le boulot, avec un décalage évident : des coupes exagérées, des volumes en trompe l’oeil. Les soies sont lavées, teintes et traitées. L’imprimé « serpent » par exemple, c’est un jacquard impression cachemire, qui demande un mois de fabrication. Rien que pour le tissu.

Photo Mathieu Rainaud

Les motifs sont développés exclusivement pour la marque, et aucune matière n’est utilisée telle quelle. Pourtant, même les tissus techniques offrent un effet naturel qui pousse à enfiler les pièces. Là, c’est le décalage des lignes qui séduit (et allonge la silhouette).

Photo Olivier Buhagiar

Rouge Margaux, qui a été présentée lors des fashion weeks de New York et Paris, est en préparation de sa prochaine pré-collection. Cem crée en une mode sincère et honnête, dans laquelle il entend qu’on se sente bien : « je ne suis pas là pour compliquer la vie des gens, mais pour apporter de bonnes vibes ».

Photo Olivier Buhagiar

Une mode pas radicale, pas prétentieuse, accessible, non agressive dans un contexte de surenchères. C’est l’anti création mentale, des vêtements pour se faire plaisir et se distinguer. Une proposition différente, quand tout finit par se ressembler, c’est tout ce qu’on plébiscite. Vivement la suite.

Photo Olivier Buhagiar

La campagne par Carlijn Jacobs :

 

Plus d’images (par Olivier Buhagiar) :

(Aussi sur elle.be)